Jeune coquine soumise à son beau-frère

Jeune coquine soumise à son beau-frère

 

Bonjour, je m’appelle Teagan, moi et mes copines américaines sommes très soumises. Au cours de ce récit, je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée alors que j’avais 18 ans.

Déjà à cet âge, très soumise, j’aimais énormément le sexe et me faire du bien faisait partie de mes passe-temps favoris.

soumise

Un jour, pendant une de mes petites affaires, pleines de caresses et de gémissements, j’entendis du bruit dans le couloir.

Dans l’entrebâillement de la porte, je vis Lucas, le fils du compagnon de ma mère qui se branlait en me regardant, ce qui m’excite davantage.

Lucas poussa la porte et s’approcha de mon visage, la queue à la main. Soudain, il se branla au-dessus de moi en regardant mes seins, je voyais là ce membre tendu au-dessus de moi…

Je ne sus pas me retenir, je me jetai sur sa queue

Lucas prit ma tête pour la poser sur son sexe bien dur et l’enfonçe au plus profond de ma gorge avec des vas-et-vient « tu es une bonne chienne »…

J’aimais ça, les insultes de ce genre.

Lucas se retira et plaça son membre entre mes jambes de soumise. Ma chatte trempée et ma mouille ruisselant sur mes bras, Lucas enfonça sa bite d’un seul coup, m’arrachant un horrible cri.

Mon corps était tendu, c’était bon, “Oh oui que c’était bon”, je sentis son gland me faire du bien. Lucas accélére le rythme en me giflant et en m’insultant de plus belle. Car j’en voulais encore et encore, c’était délicieux. 

Il m’ordonna de me mettre à quatre pattes, me prit en levrette et m’empoigna les cheveux, je hurlais mon plaisir à qui voulait bien l’entendre, « oui …Oh oui ».

Je n’allais pas tarder à jouir, bien que je ressentais de plus en plus son gland petit à petit taper au fond de mon sexe.

Mon vagin se contracta autour de sa queue, c’était merveilleux, jouissif. Ma mouille coula sur mes cuisses et Lucas me besogna comme un sauvage, il me claquait les fesses.

« Tu aimes ça hein ! Ma salope, ma pute de soumise »

Il poussa un râle, il avait toujours mes cheveux en main en hurlant toutes ces insultes qui me faisaient énormément d’effet et finit par éjaculer sur mon visage. Par la suite, il frotta son gland contre mes joues…

C’était bon et  de plus en plus chaud, au point que je le léchai jusqu’à sa dernière goutte de sperme.

Aujourd’hui, j’ai 20 ans et j’aime toujours autant le sexe si ce n’est bien plus encore… Bien que ce fut ma première expérience en termes de soumission, je ne m’en suis pas tenu à celle-ci, bien au contraire.

Facebook Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.